L'impact de la voiture électrique

La voiture électrique est une voiture zéro émission de CO2, c’est ce qu’on entend régulièrement lorsque le sujet de la mobilité électrique arrive sur la table. Pourtant, c’est faux ! Elle a des impacts tant sur l’écologie, sur l’environnement et sur tant d’autre aspect. Quels sont les impacts de la voiture électrique ?

Voici donc quelques impacts de la voiture électrique.

A lire en complément : Quelle est la meilleure option entre la LOA et la LLD pour le leasing auto ?

Impact de la voiture électrique sur l’environnement

Selon les experts en ce qui concerne l’émission en carbone, la voiture électrique émet autant de carbone que la voiture thermique. La phase de production de ce type de voiture est la plus énergivore, avec d’importantes émissions de CO2 qui découlent principalement de la fabrication des batteries, dont les principaux éléments sont le lithium ou le cobalt. En effet, ces dernières nécessitent l’extraction et la transformation de métaux rares qui font intervenir toute une série de produits dangereux. Les déchets toxiques peuvent se répandre dans l’air ambiant, ou encore s’infiltrer dans les eaux et dans les sols, ce qui favorise à long terme des conséquences lourdes sur la biodiversité, de même que l’apparition de maladies graves.

Par ailleurs, la voiture électrique requiert l’utilisation de cuivre et d’aluminium, ce qui va rapidement affaiblir les ressources, sachant que d’immenses ambitions quant à sa production à l’échelle mondiale se préparent pour les années à venir. Ce qui n’est pas le cas pour les voitures classiques puisqu’elles font plutôt appel à de l’acier provenant principalement du recyclage des épaves et des voitures destinées à la casse.

Cela peut vous intéresser : Les compétences essentielles à acquérir pour devenir un expert du vol

Impact de la voiture électrique sur l’économie 

Du point de vue économique, la voiture électrique a un impact positif.  La fédération des consommateurs a mené une étude pour savoir si une voiture électrique est vraiment plus économique qu’une voiture thermique en considérant son coût total de possession. C’est-à-dire, sur l’ensemble des prix, mis à part le prix d’achat, de la consommation de carburant, d’assurance, du financement, mais aussi des dépenses à envisager en matière d’entretien.

Les conclusions de cette étude montrent que, hormis pour les voitures électriques de grande taille, ce type de voiture est systématiquement positionné comme la solution la moins coûteuse. Ainsi, une voiture électrique de moyenne taille achetée neuve fait économiser à son propriétaire comparé à une voiture à essence. 

En effet, cela permet une économie due en particulier au prix de l’électricité beaucoup moins élevé que celui de l‘essence.